les chartes des marques du Parc des Pyrénées catalanes

La marque Parc est une marque collective déposée à l'Institut National de la Propriété Industrielle) et propriété de l'Etat via le ministère en charge l'Environnement

L'Etat et la Fédération nationale des Parcs délèguent aux 45 Parcs naturels de France la gestion de leurs propres marques Parc.

 

La marque Parc est déclinable en trois catégories :

          -Produit du Parc pour l'agroalimentaire

          -Savoir faire du Parc pour l'artisanat
          -Accueil du Parc pour les animations, les hébergements…


Afin de déposer la marque, le Parc doit présenter à une commission nationale, réunissant des représentants de la Fédération nationale des Parcs et du ministère en charge l'Environnement :

          -Une charte décrivant le mode de production et d'élaboration du produit ainsi que les engagements pris par les bénéficiaires et le Parc

          -Un référentiel d'audit des produits ou prestation d'accueil et la méthode de suivi des bénéficiaires de la marque

          -Une convention d'utilisation, qui est un document signé par le Président du Parc et le bénéficiaire


Ces documents sont rédigés par le Parc en collaboration avec les futurs bénéficiaires (producteurs, coopératives, artisans, hébergeurs, prestataires de services, associations…), les socioprofessionnels concernés (Chambre d'Agriculture, …) et les partenaires financiers (Région, Conseil général...).

 

 

 

Les pommes, les poires et leurs produits dérivés Les pommes, les poires et leurs produits dérivés

Les pommes, les poires et leurs produits dérivés

L’intérêt de cette production est de différents ordres :

- Les vergers sont des éléments structurants des paysages de nombreuses vallées du Parc.

- La valorisation économique de cette filière est un facteur de réduction de la pression foncière dans certains fonds de vallée : le maintien de l'agriculture sur ces zones est un des points majeurs de la Charte du Parc en terme d'aménagement paysager

- La culture de la pomme et de la poire, sur le Parc, a une forte identité territoriale et historique. En effet, cette production est traditionnel depuis le début du XXè siècle sur le Parc et son histoire est riche

- La production suit un système cultural traditionnel, sans aucun conservateur et à taille humaine, où le savoir-faire du producteur est omniprésent

- Aucun conservateur n’est utilisé

 

les pommes de terre

La production de pommes de terre est traditionnelle depuis le XIXe siècle en Cerdagne et Capcir.

L’intérêt de cette production est de différents ordres :

- La valorisation économique de la filière pomme de terre est un facteur de réduction de la pression foncière sur la zone de production et donc, participe au maintien des paysages de nos plateaux à fort caractère agricoles.

- La production suit, encore aujourd'hui, un système cultural traditionnel comparée aux productions de pommes de terre « industrielles ». Cette culture de pomme de terre nécessite peu de traitements phytosanitaires grâce à sa culture en altitude (d’environ 1 100 m à 1 700 m).

- Les pommes de terres ne sont pas lavées et peuvent être conservées jusqu’aux mois de février et mars sans appliquer d’anti-germinatifs grâce au stockage sur les lieux de production (bâtiments de montagne) et compte tenu d'une récolte à maturité optimale.

- La fertilisation est principalement organique en raison d’un mode de culture étroitement lié à l’élevage.

- Aucun défanant chimique n’est utilisé

 

Les balades en estives

Les balades en estives, associées à la promotion de la viande de veau Rosée des Pyrénées par les éleveurs eux-même, permettent d'expliquer et de faire découvrir les patrimoines du Parc et une activité d'élevage respectueuse de l'environnement :

- Les éleveurs expliquent pourquoi les paysages sont tels qu'ils sont et sensibilisent les participants à l'évolution des paysages en lien avec l'activité pastorale

- Ils partagent leur savoir et leur passion avec les participants

C’est pour de telles animations que le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes souhaite attribuer sa Marque "Accueil", certifiant ainsi de l'intérêt de la prestation que ce soit pour l'environnement, pour l'activité économique du territoire ou pour le partage des connaissances en lien avec ce territoire.