Charte de paysage & d’urbanisme - cerdagne

Le diagnostic


La charte de la vallée de Carol qui s’étend sur une superficie de 17 649 ha est l’une des plus petites du parc régional. Elle compte quatre communes : Enveigt, Latour-de-Carol, Porta et Porté-Puymorens.
Les chaos de pierres, les terrasses de cultures et les cours d’eau accompagnent les paysages tout au long de la vallée.

Relief et chevelu hydrographique

Paysage montagneux, le territoire de la charte regroupe une multitude de ruisseaux, mais la rivière principale qui la traverse est le Carol.
De ce chevelu géographique qui traverse la charte, on ne peut exclure l’importance de l’étang de Lanoux, Font-vives et du Passet (Porté-Puymorens).
Globalement, les villages et hameaux suivent le cours du Carol, excepté Enveitg qui est dominé par deux autres cours d’eau et dont le relief est un peu plus doux.

Le paysage témoigne immédiatement du passé historique du site, de ses caractéristiques frontalières et de passage. Par exemple, la vallée du Carol, porte d’entrée, est protégée par un grand nombre d’édifices, de tours. Ainsi, le réseau est constitué de trois parties :
1/ La Tour Cerdane de Porté-Puymorens (estimée du XIe siècle) ;
2/ Le château de Carol dont il ne reste que deux tours en ruines ;
3/ Une tour de surveillance de Latour-de-Carol au sommet du rocher où est l’actuelle église.

Vallées et paysages agricoles

La vallée du Carol est traversée par la route nationale 20, ainsi, de Porta à Enveitg (tunnel de Puymorens) on surplombe le cours d’eau, parfois on le franchit en voiture.

Cette vallée est également perceptible en se promenant à Latour-de-Carol, ou en train entre Porté-Puymorens et Latour. Ce dernier permet d’observer le fond de vallée, les prairies, les bâtiments agricoles, mais aussi les versants, les sommets, ou encore les toitures des villages et notamment les tours de Carol.
La vallée du Carol, étroite entre Porta et Latour-de-Carol, s’ouvre au niveau de Riutès et plus encore à Enveigt et à Latour-de-Carol, là où l’occupation du sol est à dominante de bocage ; paysage bocager donc qui se ferme vers l’Ouest et s’ouvre vers l’Est.

À l’intérieur des villages

➽ Pour ce qui est de Porté-Puymorens, c’est le village le plus proche de l’Andorre, de l’Espagne et du département de l’Ariège. Le vieux village se trouve encadré par trois cours d’eau que sont le Carol, le Cortal Rosso et le Rec de Pimorens appelé aussi torrent de la Vignole ;

➽ Porta (Port qui signifie Col) est une commune de montagne s’étendant sur 6 600 ha et profitant des bienfaits de deux cours d’eau : outre le Carol, la rivière de Campcardos et son étang Gros (à l’Ouest) ;

➽ à 1 200 m d’altitude, Latour-de-Carol est constituée de quatre hameaux : Quès, Riutès, Saint-Pierre de Cédret et Yravals. Sa gare internationale est un véritable nœud ferroviaire des lignes espagnoles, françaises et de celles du Train Jaune ;

➽ Enveitg est constitué d'un centre bourg et de trois hameaux  (Béna, Fanes et Brangoli).

De cet intérêt évident que peuvent susciter ces quatre villages, la question des transitions des villages entre eux et l’amélioration de leur raccordement à la nationale peuvent être traitées.



Dossier de restitution : Nathalie DUMONT FILLON et Xavier DAURES;
Crédit photographique : Nathalie DUMONT FILLON, Xavier DAURES et Nicolas PETTINI;
Coordination : Parc naturel régional des Pyrénées catalanes;
Comité de pilotage composé des élus de la Commission urbanisme et aménagement et de monsieur Grégoire VALLBONA - Maire d’Egat,
Vice-président du Parc et Président de la Commission urbanisme et aménagement ;
Soutien technique et financier : Conseil Général des Pyrénées Orientales, du Conseil Régional de Languedoc Roussillon, de l’Europe et du programme LEADER +, de l’Etat et notamment de la DIREN Languedoc Roussillon ainsi que de l’ensemble des partenaires du Parc : DDE 66, DDAF 66, Chambre d’Agriculture 66, ONF 66, RTM 66, CAUE 66, SDAP 66, SAFER Languedoc Roussillon, Odit France.