Guide agro-pastoral - Le contexte

LE TERRITOIRE PASTORAL

Sur le territoire du PNR, les espaces pastoraux s’étendent depuis les plus bas étages de végétation et les contreforts du Canigou jusqu’aux vallées et massifs les plus hauts du Capcir et de Cerdagne.

Depuis toujours et même si une grande période de déprise et d’abandon de ces zones de montagne a entraîné la fermeture des milieux, l’activité pastorale n’a cessé de modeler et de façonner ces paysages montagnards. Ces quinze dernières années, la relance des pratiques pastorales a impulsé une nouvelle dynamique d’entretien et de développement du territoire. Cet ancrage territorial rencontre cependant quelques difficultés, foncières et économiques notamment, qui fragilisent certaines exploitations pastorales.

 

LES HOMMES : DES SAVOIRS-FAIRE ET DES COMPÉTENCES IMBRIQUÉS

Les métiers d’éleveur et de pâtre sont des métiers de savoir-faire, de compétences et de responsabilités territoriales diverses. Imbriqués dans un tissu montagnard complexe en mutation rapide, les éleveurs, les bergers et les vachers tentent d’adapter au mieux les systèmes d’élevage pastoral aux évolutions actuelles. Aux côtés des autres acteurs locaux (PNR, forestiers, naturalistes, etc.), ils se portent garants, avec leurs troupeaux, d’une gestion naturelle de l’espace.

 

LES ANIMAUX : SYSTÈMES D’ÉLEVAGE ET FILIÈRES

Le territoire du PNR est un territoire où l’élevage, très présent, est marqué par des systèmes orientés vers des pratiques pastorales valorisées par des productions carnées de qualité en grande partie distribuées localement. Les races et les modes de conduite des troupeaux sont adaptés aux conditions locales.


Vous pouvez télécharger l'intégralité des parties en cliquant sur le bouton ci-contre