Charte de paysage & d’urbanisme - haute-cerdagne

Le diagnostic


Constitué de six communes : Bolquère, Font Romeu-Odeillo-Via, Egat, Targasonne, Eyne et Llo, le territoire s'étend sur 8 013 ha, et représente un peu plus de 4 000 habitants.

Ce territoire est attractif à bien des égards, notamment par sa situation géographique dans les Pyrénées, son climat, ses paysages, son histoire, son tourisme, et par ses sites emblématiques.

Les lieux importants pour cette charte 

Sur les six villages constituant son périmètre, quatre sont répartis entre Targasonne (vers 1 600 m) et Bolquère, et deux sur l’autre versant : Llo et Eyne.
À noter que Font-Romeu est composé de trois ensembles : Font-Romeu, Odeillo et Via, dans un paysage agricole bocager qui fait la transition entre les hameaux et le village.
➽ la limite Nord de la charte : la queue du lac de Bouillouses et la haute vallée de la Têt jusqu’à Mont-Louis ;
➽ au Nord, les étangs, dont estany de la Pradella ;
➽ En limite Nord-Ouest, le cours d’eau d’Angoustrine ;
➽ 2 points de vue : celui à proximité de la centrale solaire de Thémis, l’autre est celui de l’Ermitage à Font-Romeu ;

➽ la forêt domaniale de la Calma ;
➽ la forêt communale d’Egat ;
➽ la forêt communale de Bolquère ;
➽ la forêt communale de Llo et les gorges du Sègre ;

➽ la station Pyrénées 2000 au-dessus du village de Bolquère dans la forêt communale ;
➽ Eyne 2000 non loin de la forêt communale et de la station de Saint-Pierre-dels-Forçats ;
➽ le cambre d’Aze (2 750 m), la vallée d’Eyne et sa réserve naturelle ;
➽ en limite Sud : Puigmal de Segre (2 843 m), col de Finestrelle, Puig de Finestrelle…

Les caractères dominants

Les lieux et les curiosités en Haute-Cerdagne sont nombreux :

Certains pour leur offre touristique, tels que la station de Font-Romeu ; d’autres, pour le patrimoine bâti et historique, tels que Eyne, Font-Romeu, Llo, Odeillo… Sans oublier la « belle vue » des gorges du Sèvre au départ de Llo, ou Le chaos de Targasonne, gigantesque amoncellement de blocs granitiques détachés du pic des Mauroux (2 136 m), contrefort du Carlit, et roulés par les glaciers quaternaires.

Dans cette pluralité de paysages, certains sites sont classés, par exemple :
➽ site classé de l’Ermitage et du Calvaire à Font-Romeu ; l’Ermitage a été classé monument historique par arrêté du 30 juin 1927 ;
➽ le chaos de Targasonne ;
➽ le site classé du lac des Bouillouses.

Précisons en outre que, au sein d’un territoire naturel riche de ses paysages, chaque commune a su préserver un patrimoine important et une identité forte.

Les paysages agricoles

Balayée par le Carcanet, vent violent soufflant du Capcir, la Cerdagne est soumise à un hiver rigoureux, mais jouit d’un ensoleillement exceptionnel. De belles forêts de pins (sylvestres et à crochets) couvrent les pentes des montagnes qui l’encadrent. Parmi les arbres fruitiers, seuls les pommiers et les poiriers peuvent s’adapter à pareille altitude.
L’élevage des vaches laitières (Montbelliarde, Prim’Holstein, Suisse ou brune des Alpes) et des vaches allaitantes (Gascogne, Aubrac, Charolaise et Limousine), s’est beaucoup développé grâce aux prairies de fauche et aux nombreux pâturages.
Le cheval fait également partie des caractères essentiels de la Cerdagne et de ses paysages.

Les dominantes :
➽ l’élevage, les prairies, avec leurs clôtures de granite, les paysages de vallées et de bocages ;
➽ de nombreuses estives (au Sud et au Nord), landes, prairies irrigables à enjeux forts.

L’analyse des mutations permet de mieux comprendre les évolutions des paysages et d’envisager des actions sur les évolutions souhaitées. Les stabilités ont, elles aussi, leur importance : ce sont souvent elles qui font l’intérêt des paysages, par le village de taille modeste qui semble avoir toujours été là.
Le bocage forme un paysage très attractif et réellement présent en terme d’occupation des sols. La commune d’Eyne est caractéristique de l’histoire des paysages car elle a gardé un parcellaire très ancien, et notamment visible au niveau du bocage.

Une évolution favorable à la biodiversité : agriculture, climat, espèces méditerranéennes et montagnardes
La vallée d’Eyne est marquée par une réserve naturelle.
Llo abrite un patrimoine bâti sur chacun de ses pitons : la tour, la chapelle San Feliu, tandis que le fond de vallée permet de rejoindre l’Espagne par le col de Nuria. Les pelouses sont fréquentes sur les crêtes du Puigmal.



Dossier de restitution : Nathalie DUMONT FILLON et Xavier DAURES;
Crédit photographique : Nathalie DUMONT FILLON, Xavier DAURES et Nicolas PETTINI;
Coordination : Parc naturel régional des Pyrénées catalanes;
Comité de pilotage composé des élus de la Commission urbanisme et aménagement et de monsieur Grégoire VALLBONA - Maire d’Egat,
Vice-président du Parc et Président de la Commission urbanisme et aménagement ;
Soutien technique et financier : Conseil Général des Pyrénées Orientales, du Conseil Régional de Languedoc Roussillon, de l’Europe et du programme LEADER +, de l’Etat et notamment de la DIREN Languedoc Roussillon ainsi que de l’ensemble des partenaires du Parc : DDE 66, DDAF 66, Chambre d’Agriculture 66, ONF 66, RTM 66, CAUE 66, SDAP 66, SAFER Languedoc Roussillon, Odit France.