Milieux pastoraux particuliers

 

Les espaces pâturés sont des milieux composés d’une mosaïque de différents types de végétation, depuis les formes de pelouses jusqu’aux boisements clairs.
La diversité des écosystèmes pastoraux est renforcé par la présence de milieux particuliers, facilement repérables selon des critères simples :
- le pourcentage de la surface couverte en cailloux
- les signes d’engorgement d’eau, d’excès d’eau et/ou la présence d’une flore hygrophile

Ils permettent de distinguer deux ensembles de végétation originaux, qui peuvent agrémenter les unités pastorales, principalement répartis sur les zones d’altitude :
- les zones rocheuses
- les zones humides

Il est important de pouvoir identifier ces habitats pour intégrer leur présence dans les diagnostics pastoraux et préciser au mieux une gestion pastorale garante d’une bonne conservation de ces milieux à fort intérêt patrimonial, d’autant plus que certains de ces habitats, les zones humides, peuvent se révéler très attractifs pour les troupeaux lorsque en fin d’estive ou en année particulièrement sèche.

Dans ce cahier pastoral n°4, ont été également rassemblés quelques formations végétales peu représentées (tant sur le plan quantitatif que surfassique) sur le territoire. Leur intérêt est exclusivement patrimonial.
Etant le plus souvent inséré dans des mosaïques pastorales, il est possible de les rencontrer dans divers quartiers d’estive et donc important de savoir les identifier et les reconnaître. Ces formations ont été listées dans chacun des cahiers pastoraux, en entête de chapitre,a fin de les replacer dans leur contexte pastoral et paysager. Elles sont signalées dans la liste introductive des types écologiques par le sigle.

 

Cahier pastoral n°4 : milieux associés remarquables

 

Cahier pastoral n°4 : milieux associés remarquables

 

Fiche introductive

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre.

 

ZH1 - Les complexes tourbeux

 

ZH1 - Les complexes tourbeux
Milieux à excès d’eau, temporaire ou permanent
Topographie : cuvettes, dépressions, écoulements de pente, suintements
Sols tourbeux et flore spécifique : Sphaignes, Linaigrettes, Joncs, Laîches, Molinie, Canche cespiteuse…

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre

 

ZH2 - Les prairies humides (moliniaies plus ou moins riches en espèces)

 

ZH2 - Les prairies humides (moliniaies plus ou moins riches en espèces)
Milieux à excès d’eau, temporaire ou permanent
Topographie : cuvettes, dépressions, bas de versants…
Sols hydromorphes le plus souvent et flore spécifique : Molinie, Joncs, grandes Laîches, Canche cespiteuse…

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre

 

ZR - Les éboulis peu ou assez bien végétalisés

 

ZR - Les éboulis peu ou assez bien végétalisés
Milieux comportant plus de 50% de leur surface en cailloux
Topographie :  pied de barres et falaises, couloirs rocheux
Flore : très ouverte, souvent individus isolés, ou plaques ou festons.

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre

 

Z_ALTi.P12 Pelouse fermée de pied de falaise à Laser

 

Z_ALTi.P12 - Pelouse fermée de pied de falaise à Laser de siler
Laser de siler, Buplèvre en faux, Gaillet mou, Silène penchée…
Pelouse subalpine de mode intermédiaire, rare sur le territoire.
Corine Biotopes : 36.43 – Natura 2000 : 6170

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre

 

Z_INT.L3 Landes épineuses oroméditerranéennes

 

Z_INT.L3 Landes épineuses oroméditerranéennes 
Lande très rare sur le territoire, ponctuelle, de fort intérêt patrimonial
Corine biotopes : 31.741 – Natura 2000 : 4090

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre

 

Z_INT.L9 Mégaphorbiaies

 

Z_INT.L9 Mégaphorbiaies
Formations à hautes herbes, à larges feuilles, d’intérêt patrimonial particulier
Corine biotopes : 37.82 ; 37.83 – Natura 2000 : 6430

 

Vous pouvez télécharger cette fiche en cliquant sur le bouton ci-contre