Préconisations architecturales et paysagères : Vallée de la Castellane Têt Capcir Cerdagne Carol

Préconisations architecturales et paysagères - Capcir

Si nous voulons agrandir les villages du Capcir pour répondre à une demande d'extension de l'habitat permanent ou saisonnier...

Comment y réfléchir ?

Comprendre que les villages du Capcir sont organisés à l’origine pour être en relation intime avec les vastes territoires agricoles qui les entourent.
Accepter qu’un tout petit village ne peut pas être agrandi de la même façon qu’une station de ski.
Accepter que les endroits où l’on veut construire doivent être judicieusement choisis pour ne pas interférer avec la nature.
Comprendre que dans un paysage aussi ouvert, on doit réfléchir à ce qu’on offre comme vue aux voisins d’en face.

Comment faire ?

Si on fait des documents d’urbanisme inter-communaux, on peut rassembler les problèmes communs à plusieurs villages et trouver des solutions qui respectent l’échelle d’un territoire assez vaste et homogène.

Quand on crée de nouveaux documents d’urbanisme pour savoir où construire, il vaut mieux réfléchir aux zones constructibles en regardant d’abord le paysage et ensuite les plans. On peut ainsi visualiser en grandeur réelle dans quelle mesure les constructions nouvelles vont se voir et si cela modifie l’harmonie des villages.
Si on veut construire, il faut aussi penser à comment on « finit » les nouveaux quartiers, comment on traite les limites de l’urbanisation et comment celles-ci rentrent en relation avec le paysage agricole ou naturel proche.