Préconisations architecturales et paysagères : Vallée de la Castellane Têt Capcir Cerdagne Carol

Préconisations architecturales et paysagères - Haute et basse Cerdagne

Si nous voulons construire de grands bâtiments ou implanter une zone d'activité...

COMMENT Y REFLECHIR ?

Observer que nous avons de nombreuses façons de percevoir un grand bâtiment selon :
Sa place dans une prairie au milieu d’un paysage rural,
son usage de bâtiment agricole,
son orientation, la simplicité de ses formes…

Sa position en « proue de bateau » sur un relief,
son aspect institutionnel et connu dans la région,
ses couleurs grise et blanche…

Son emplacement au bord d’une route,
le fait qu’il n’est pas seul dans le quartier,
ses matériaux contemporains,
son usage industriel lisible…

COMPOSER AVEC...

L’échelle de l’opération est déterminante dans l’impact qu’elle peut avoir sur le paysage. Le bâtiment doit trouver sa propre relation en continuité avec le paysage.

Comment trouver cette continuité ?
Le paysage se compose généralement d’éléments majeurs et d’éléments mineurs qui entretiennent entre eux des rapports d’échelle, de taille, de masse et de formes.
Le bâtiment à insérer se composera de la même manière.
Une forme importante peut trouver sa place dans un grand paysage. 

Sa répétition à l’identique, en série, devient étrangère à la structure du paysage.

Il est alors nécessaire de trouver des nuances à cette composition pour amortir l’opposition : mouvements de terrain, inflexions de formes, de couleurs…

Composer c’est établir une hiérarchie entre les éléments de la composition en allant du général au particulier.

La juxtaposition d’éléments très différents mais d’importance identique conduit au désordre.